Partagez | .
 
jw ☣ the end games
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage





Invité

Invité


Message(#) Sujet: jw ☣ the end games Sam 25 Juil - 0:36


   
JACKSON "JAX" WEISS
in a world of monsters, there is no Game Over


   
PERSONNAGE

   Age › vingt-huit ans
   Lieu de naissance › Londres
   Nationalité › Anglaise
   Famille › L'une doit être retrouvée, l'autre doit être perdu. Étrange comme autrefois, c'était le contraire: Lillian était une gêne, un ennui, et leur père un héros. Et maintenant... la famille qu'il lui reste n'est pas celle qu'il s'était imaginée.
   Statut amoureux › Dans une autre vie, peut-être. Il fut un temps où il pensait avoir trouvé la bonne, celle qu'il demanderait en mariage un jour. Mais c'était avant que tout foute le camp, et qu'il se retrouve au beau milieu d'un pays dans lequel il n'est même pas fichu de s'orienter. Ça lui semble si loin, maintenant... comme s'il ne l'avait jamais réellement connue, qu'elle n'était qu'une image lointaine. Le souvenir de quelqu'un d'autre.
   Occupation › Ingénieur biomédical. S'il a suivi les traces du paternel dans un domaine scientifique, il ne s'est pas intéressé aux mêmes choses. La physique, l'électricité, la programmation l'intéressaient beaucoup plus que le génome humain.
   Groupe › Freedom's hope
RPLAYER

   Pseudo › nyx
   Age › 22
   Multicomptes › pas t'encore
   Comment avez-vous connu le forum › la soeur
   Crédits pour la fiche › titre + citation: t. michael martin / gif: fuckyeahdanedehaan (tumblr)
   Disponibilités ›  je me connecte tous les jours, mais je rp environ une fois/semaine (parfois plus, ça dépend des semaines)
   Code à remplir ›
   
Code:
[color=#DC143C][b]DANE DEHAAN[/b][/color] ➔ JACKSON WEISS
   

   
Ça ne fait pas très longtemps qu’il est ici. Pas très longtemps comme dans quelque jours, tout au plus. Il ne sait pas où il se trouve. Pas de carte, pas de GPS, rien qu’une vieille boussole qu’il a reçue lors de ses dix ans, à l’époque où il participait fièrement à des activités scout, intimement persuadé que le meilleur métier au monde était celui d’aventurier. De cette époque, il a gardé quelques maigres rudiments de survie, sa boussole qui n’indique peut-être même pas le Nord, et un vieux couteau suisse dont la lame a décidément vu de meilleurs jours. Pas de quoi s'enorgueillir, certainement. Et pourtant, il ne se sent pas tellement en danger. Tout ira bien, qu'il se dit, sans exactement savoir d'où lui vient cette confiance aveugle. Il n'est pas croyant. Son père n'est pas là. Il ne connaît rien, ni personne, mais dans sa tête de gamin de vingt-quatre balais, tout finira par s'arranger. Peut-être ne restera-t-il ici que quelques jours, que quelques semaines avant qu'on ne vienne le délivrer de cette farce.

Ha Ha Ha.

C’est qu’il a eu de la chance jusqu’à présent. Un bol pas possible. Parce que tout ce qu’il a croisé, depuis qu’il se trouve en territoire inconnu, c’est deux-trois chats faméliques et un vieux carton de pizza trimballé par le vent. Et, comme tout ce qui monte redescend, la chance finit toujours par tourner, même quand on est le fils d’un brillant scientifique et qu’on a toujours eu pratiquement le monde à ses pieds.  

Il ne pense pas, lorsqu'il entend des voix, à se dissimuler. On a beau être en plein milieu de la fin du monde, il ne réfléchit tout simplement pas. Il n'a pas l'habitude, encore, de devoir se battre pour sa survie. C'était simple, avant: il faisait partie des privilégiés. Tout en haut de la chaîne alimentaire, il n'avait pas à se préoccuper d'argent ou de confort. Passé maître dans l'art de ne pas se poser de questions -ou presque. Il s'avance, le bellâtre, avec ses vêtements qui ont l'air presque neufs et son sac rempli de rations militaires. Il ne songe pas que quelqu'un d'autre aimerait bien dormir sur son tapis de sol, bien au chaud dans sa couverture de survie.

Il ne pense pas, lorsque le petit groupe se lève, qu'il vaudrait mieux tourner les talons et déguerpir pendant qu'il en est encore temps.

Il ne pense pas-

Il ouvre les yeux et la lumière l'agresse. Il fait froid, mais le sol glacé contre son visage est un réel soulagement. Tout lui fait mal. Chaque respiration, chaque soubresaut de son corps, chaque minuscule mouvement lui tire presque un grognement de douleur. Il se hisse difficilement en position assise, appuie son dos meurtri sur un mur. La lumière du jour entre par une fenêtre quelque part au-dessus de sa tête: ils ne l'ont pas laissé dehors. C'est au moins ça. Mais tout a disparu, sauf sa vieille boussole à la vitre cassée et le couteau à la lame émoussée. Le reste s'est envolé -ses attaquants y compris. Pressés, probablement, puisqu'il n'y a que l'un de ses lacets qui est défait.

Et puis il entend. Ou plutôt, il n'entend pas. Tout à la fois. Il entend le bruit d'un volet qu'il claque, ou du moins c'est ce qu'il croit d'abord. Parce qu'il n'y a pas un seul souffle de vent, pas la moindre brise pour le faire claquer, ce volet. Et puis, depuis quand pose-t-on des volets à l'intérieur ? Quelque chose n'est pas normal. Le son se rapproche. Comme... quelqu'un qui grimpe un escalier, lourdement. Puis, enfin, un choc sur la porte. Et un autre. Encore sonné, il se remet debout aussi rapidement que ses membres contusionnés le lui permettent. Il serait temps de sortir d'ici, et vite. Faire le point d'abord, agir ensuite. La seule sortie possible semble être la fenêtre, mais elle est trop haute pour qu'il s'y rende seul. Autour, dans la pénombre, il distingue une table de conférence et plusieurs chaises. Empilant les chaises, il s'empresse de grimper sur son échelle improvisée, qui manque de basculer à plusieurs reprises sous son poids. Alors qu'il atteint le rebord de la fenêtre, le battant cède, et un flot de... personnes ? humains ? corps ? se déverse dans la pièce. Envoyant basculer d'un coup de pied la structure bancale qui lui a permis de se placer hors d'atteinte, il reste perché là plusieurs minutes, fasciné. Il n'y a plus une seule trace d'humanité dans les êtres qui se baladent quelques huit pieds sous son refuge. Puis ils convergent vers l'endroit où il se trouve, leurs mains décharnées tendues vers lui, et il décide qu'il serait temps d'aller voir ailleurs, s'il y est.

Jetant un oeil vers l'extérieur, il constate qu'il est au deuxième étage d'un bâtiment muni d'un escalier de secours. La bande de cons qui s'est emparée de ses affaires a sûrement pris exactement le même chemin que lui. Quelle putain de connerie. Sur ses gardes, cette fois, il chemine un moment dans l'escalier de secours, en silence. Plus rien à manger, rien pour dormir non plus. Tout à refaire. Il arrive à peine à croire à sa propre stupidité. C'est déjà un miracle qu'ils ne l'aient pas égorgé sur place, et qu'il ne se soit pas fait dévorer la cervelle avant de se réveiller. Tant qu'à faire, ils auraient dû l'achever, au lieu de le laisser là sans armes, sans rien. Tant qu'à le laisser crever là, aussi bien faire le boulot proprement. Mais il est bien vivant. Amoché, mais vivant. Assez pour se trimballer d'un bon pas malgré la douleur. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir, pas vrai ?

Hahaha. Quelle connerie.

Faut encore qu'il trouve Lil'. Qu'il parte à sa recherche. Il n'est pas au bon endroit, ça il le sait. Évidemment, sa mère ne l'a pas ramené ici pour qu'il continue à servir de rat de laboratoire pour son père. Mais Lillian, elle, doit l'être. Encore et encore. Faut qu'il trouve sa soeur. Sans qu'il ne sache exactement si c'est pour elle, pour lui, pour eux ou tout simplement pour retirer à son père son jouet préféré.

Quelle putain de connerie.


   
Comment envisage-t-il sa mort › Inévitable. Elle vient pour tous, peu importe le sexe, l'âge, la situation sociale. Plus jeune, il a dû accepter que pour lui, elle serait peut-être précoce. Mais il gagne du temps, Weiss, il repousse le moment de passer l'arme à gauche comme il le peut. Pendant longtemps il s'est cru fragile, éphémère. Puis est venu le temps de se croire invincible, au-dessus de tout, à rouler trop vite, provoquer le destin. Vivre trop fort, trop souvent. Et maintenant... maintenant la mort rôde partout, derrière chaque porte, chaque fenêtre. Elle se cache dans chaque recoin un peu trop sombre, chaque pièce mal explorée. Elle est attirée par l'odeur du sang, par un pas un peu trop fort, un mot prononcé avec un peu trop de vigueur. Il n'envisage plus la mort avec sérénité. Elle sera violente, sanglante, inattendue et indésirée.
   Réaction face à un Prototype › Bien que toute personne sensée ressente de la peur, ou du moins un certain stress à l'idée de tomber face à face avec un Prototype, c'est plutôt l'exaspération et la fureur qui l'emportent dans le cas de Jackson. Il déteste y avoir affaire, et le moyen le plus rapide de s'en débarrasser sera celui qu'il choisira, dépendamment des circonstances. S'il n'est pas armé, la fuite. S'il est en mesure de leur réduire le crâne en purée ou de les raccourcir d'une tête, il le fera sans hésiter. Moins il y en a, mieux il se porte. Comme tout le monde, quoi.
   Sa plus grande crainte › Ne jamais revoir le monde comme il l'a connu. Même s'il ne s'en sort pas trop mal, il déteste le nouveau monde dans lequel il est bien obligé de vivre. La loi du plus fort, chacun pour soi. Ça a toujours été le cas et il le sait bien, mais au moins, s'il recule dix ans il y avait un bon paquet de commodités qui maintenant ne sont plus que de lointains souvenirs. Finir sa vie dans cette foutue jungle, intimement convaincu qu'une poignée de savants fous (probablement son paternel en tête de peloton) ont poussé leurs recherches trop loin, non merci. S'il n'avait pas cette impression dérangeante que son père n'est pas étranger à la situation, la pilule passerait certainement plus facilement -mais il n'aurait pas plus envie de finir sa vie dans la mâchoire d'un cadavre ambulant.
   Survivre seul(e) ou ensemble › Seul. Même si l'on prétend que la force est dans le nombre, lorsqu'il est question de survie la solitude l'emporte. Nul besoin de partager quoi que ce soit avec qui que ce soit, ou de compenser pour la stupidité ou la lenteur d'un autre. Se mouvoir est plus rapide, se cacher plus facile. Il n'y a personne pour contester ses décisions, désobéir, trahir. S'attacher à un groupe, c'est crever à petit feu.
   Anecdote › Avant que les expériences n'aillent trop loin, que l'épidémie ne devienne une pandémie et que le monde entier sombre dans le chaos, il y avait Beatrice. Intelligente, forte, indépendante. Elle ne provenait pas d'une famille aisée ou célèbre. Elle détestait être sous les projecteurs. Elle avait des projets de carrière. Ambitieuse. Et lui avait pensé lui passer la bague au doigt. Ce qu'il n'avait jamais pu faire, bien évidemment. Mais la bague repose toujours entre ses clavicules, au bout d'une chaîne solide, à l'abri sous ses vêtements. Il n'y prête plus attention. Elle y est, tout simplement. Tout comme Beatrice est toujours quelque part dans son esprit, souvenir fugace qui n'est jamais vraiment présent, mais qui ne disparaît jamais réellement non plus.
   Alignement › Chaotique neutre. Dans un monde devenu sans loi, sans ordre établi, il lui semble tout naturel de ne suivre que ses propres besoins, son propre code de conduite. Lâché au beau milieu du Nomansland peu après le début de l'épidémie, il n'a aucun but spécifique, sinon celui de retrouver sa soeur -ou de survivre assez longtemps pour y arriver.
   Spécialité › Le hit and run. Pas trop adepte des sports d'équipe, il a pourtant joué pour l'équipe de baseball de son collège pendant plusieurs années, et développé une sacrée puissance de frappe –sans oublier un talent certain pour le sprint. Son truc, c’est de cogner d’abord, et de déguerpir ensuite. Il n’a pas peur de se jeter dans la mêlée pour défendre ses intérêts, mais, étant seul, se doit de mesurer ses chances de réussite avant tout (ce qu’il ne fait pas toujours).  La plupart du temps, il compte sur ses jambes pour le sortir des mauvaises situations. Pour le reste, il improvise. Sa préférence va aux objets contondants, qui se trouvent un peu partout et qui ne demandent aucun entretient.
   Environnement › Plutôt urbain. Les labyrinthes créés par les boulevards, rues et ruelles offrent une quantité non-négligeables d'abris et de ressources. Les objets laissés à l'abandon se révèlent souvent utiles et relativement faciles à trouver. Il y a aussi un taux plus élevé de pièces qu'on peut verrouiller de l'intérieur, avantage non-négligeable lorsqu'on préfère voyager seul et qu'on n'a pas une paire d'yeux derrière la tête.
   Débuts à Nomansland › Parachuté au beau milieu de nulle part (et par le fait même hors d'atteinte de son père) en 2011, sa première priorité a été de retrouver sa soeur, supposément réfugiée au barrage. Manque de bol, la frangine n'y est pas, et de toute façon Jackson ne s'y est jamais rendu. Trimballé d'un côté et de l'autre par différents rassemblements de survivants un peu perdus, il a fini par se retrouver tout seul. Impatient, bagarreur, autoritaire et borné, Jax n'est carrément pas le compagnon de voyage idéal, et de toute façon supporte difficilement la stupidité des autres. La pseudo-démocratie, très peu pour lui. L'idée de retrouver Lillian est toujours très présente dans son esprit. Malheureusement, sans carte et sans repères, il lui est difficile de s'orienter dans la bonne direction.
   

   


Dernière édition par Jackson Weiss le Ven 14 Aoû - 21:50, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Sam 25 Juil - 7:42

Les gosses de nazi se multiplient comme des rats. Heureusement que vous êtes mignons tout plein.
Revenir en haut Aller en bas


› backpack :
› santé :
70/100  (70/100)
› disponibilité en RP :

Voir le profil de l'utilisateur

avatar


HIGH LADY OF THE NIGHT COURT

› signaux envoyés : 557
› butin : 487
› âge : 24 ans
› localisation : terres désolées
› statut : #onchangedesujet


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Sam 25 Juil - 8:34

Excellent choix de scénario Et puis Dane omg
Bienvenue et bon courage pour la rédaction de ta fiche !




I drag myself out of nightmares each morning
and find there’s no relief in waking

Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Sam 25 Juil - 9:11

Je plussoie le choix de scénario et cet avatar

Hellcome chez les fous

Bon courage pour ta fiche et si besoin n'hésite pas nous sommes là
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 31 Juil - 13:06

Merci à tous ! Bon par contre je serai pas là ce weekend, je serai de retour lundi. J'aimerais bien avoir un petit délai si possible. Bon weekend à tous !
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 31 Juil - 13:24

Si je te donne jusque jeudi prochain ça te va ?
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 31 Juil - 13:29

VIVA LA REVOLUCION
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 31 Juil - 16:20

Excellent, merci !
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 31 Juil - 17:47

C'est noté mon chat

BON WEEKEND À TOI AUSSI !
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 7 Aoû - 1:43

IRL plus chargé que prévu, c'est possible d'avoir encore quelques jours j'vous prie ? Genre, si je vous dit que d'ici dimanche soir c'est bouclé, ça passe ?
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 7 Aoû - 7:32



=> Dimanche soir sinon je te brûle sur la place publique
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Lun 10 Aoû - 3:20

Bon allez on fait un feu de joie, et j'fournis le combustible et les marshmallows.  
Je n'ai rien d'autre à vous offrir que mes plus plates excuses -et (presque) la moitié de la fiche de remplie, parce que mine de rien j'le veux ce pv.
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Lun 10 Aoû - 8:23

Et tu penses pouvoir finir quand du coup ?

vu que techniquement le délai est terminé et que c'était le second accordé ^^"
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Mar 11 Aoû - 2:47

Je fais jamais ça d'habitude et vous m'en voyez navré. J'essaie de faire au plus vite sans bâcler le truc. Je la boucle mercredi soir dernier délai, promis. Encore une fois vraiment désolé ._.
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Mar 11 Aoû - 12:06

Screugneugneu.

Allons-y jusque jeudi soir mon lapin
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Mar 11 Aoû - 13:26

Merci j'ferai tout ce que tu voudras
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Mar 11 Aoû - 18:26

Moi je dis, qu'on le pende !
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Mer 12 Aoû - 10:04

Welcome here le cinglé

J'ai l'honneur de t'annoncer que c'est désormais moi qui prends ta fiche en charge, alors t'as intérêt à me pondre un truc d'enfer et j'te préviens j'aime pas qu'on me fasse saigner les yeux et respecte ton délai petit morveux, sinon je t'arrache les oreilles
Sinon: bonne rédaction de fiche
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 14 Aoû - 12:02

I'm here

Alors, déjà superbe fiche, j'aime ta façon d'écrire cependant il y a deux points à éclaircir:

Jackson a écrit:
Finir sa vie dans cette foutue jungle, à cause d'une poignée de savants fous qui ont poussé leurs recherches trop loin, non merci. Surtout si les coupables ne paient pas au centuple ce qu'ils sont en train de lui infliger.

Techniquement, Jackson ne peut pas être au courant de la nature de l'épidémie, parce que l'information n'a pas été rendue public, on peut imaginer qu'il s'agisse d'une erreur dans la recherche médicale mais, de là à connaitre toute la vérité, non. Bien sûr, du point de vue du narrateur, c'est différent et donc possible. En fait c'est simple Jackson ne peut pas le savoir mais, toi tu le sais donc le narrateur aussi

Mais, il faudrait être plus précis pour ne pas porter à confusion!

Jackson a écrit:
Parachuté au beau milieu de nulle part (et par le fait même hors d'atteinte de son père) en 2012

Une fois de plus, tout transports ayant été coupés (autant avions que bus où je ne sais quoi d'autre) il n'est pas possible d'avoir été parachuté en 2012. Mais, en prenant en compte que Jackson est issu d'une famille riche, cela reste probable mais, néanmoins il devait s'agir d'un transport clandestin. Egalement, il faudrait le préciser


Quand tu aura fais les modifications nécessaire, il ne manquera plus que l'accord de Lil' pour te valider
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 14 Aoû - 13:04

Et mon accord est d'ores et déjà tout donné sans souci !
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 14 Aoû - 13:43

Pour le premier point, je me suis basé sur ce bout de la fiche pv:
Lillian a écrit:
Jax est, depuis, intimement convaincu que le père a participé à leur création, que, d'une façon ou d'une autre, il a travaillé avec le Reich.
Mais évidemment je peux tout simplement le retirer.

Pour le second point, c'était simplement une erreur de ma part, donc c'est corrigé. C'était donc en 2011 et pas 2012.
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 14 Aoû - 20:49

C'est encore moi, excuse moi du retard - j'ai été occupé mais, je vais tacher de te valider avant d'avoir du monde à la maison demain quand même.

Alors, je reviens sur ce que je disais: du moment que ce n'est qu'une intime conviction mais, que Jackson n'a en fait aucunes preuves de ce qu'il avance alors, ça ne devrait pas poser de problème. Mais, précise-le bien que tout le monde se comprenne. non, parce qu'on ne tient pas à ce qu'il y est une émeute qui proclame que c'est la faute du Reich et blablabla, ce serait trop facile. On est dans l'optique que tout le monde ignore la raison de l'épidémie, excepté quelques privilégiés c'est certain mais, je le précise encore: tant que ce n'est qu'une conviction, c'est ok.

Ensuite, c'est un oubli de ma part, j'aurais dû préciser qu'à partir de 2011, les transports ont été coupés. Mais, le staff et moi même ne s'oppose pas à ce que cela soit plausible, du moment qu'il s'agit d'un transport clandestin.

Encore quelques petites précisions, minuscules (oui, je suis perfectionniste et chiante i know) et ce sera bon, on a la bénédiction de Lilian
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 14 Aoû - 21:44

Pour le transport, faut voir avec Lillian, c'est pas ma faute Ils ont été transportés par leurs parents: Lil' par son père, parce qu'un gamin ne part jamais sans ses jouets, et Jax par sa mère, qui voulait qu'il soit dans un lieu relativement sûr mais loin du père (on est loin du compte pour la sécurité, faut dire.)
Sinon, j'apporte la précision tout de suite pour ce qui est de la cause de l'épidémie: c'est effectivement une conviction, du coup je change ça rapido presto immédiatement.

Merci !
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 14 Aoû - 21:51

Aaah mais, expliqué comme ça je comprends mieux alors - je ne me suis pas occupée de la fiche de Lil' et je n'ai pas encore fini de lire les fiches (quelle mauvaise admin je fais, enfin j'étais en vacances ) donc aucun problème pour le transport, c'est plausible !

Il faudra également penser à remplir ton backpack, normalement c'est avant que je ne procèdes à la validation, ça ne te prendra que quelques minutes, c'est en fait l'inventaire de Jax mais, puisque tu as déjà pas mal décrit ce qu'il possédait sur lui.. Pour moi c'est OK (je m'assurerais juste par la suite que tu me sors pas des trucs tout droit venu de l'espace tu vois )

Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games Ven 14 Aoû - 21:57

Je crois que tout y est !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: jw ☣ the end games

Revenir en haut Aller en bas
 

jw ☣ the end games

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Rest for the Wicked :: To tell the story :: Registration time :: Barely in-