Partagez | .
 
K.S - To kill or to be killed
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage





Invité

Invité


Message(#) Sujet: K.S - To kill or to be killed Ven 24 Juil - 19:02


Kate Schneider
Petite citation au choix


PERSONNAGE

Age › 19 ans
Lieu de naissance › Hambourg, Allemagne
Nationalité › Allemande
Famille › Disparue
Statut amoureux › Mariée à son flingue
Occupation › Avant l'épidémie, elle n'avait pas d'occupation particulière, elle se contentait de petits boulots ou de larcins pour se remplir les poches.
Groupe › Bad to the bone
RPLAYER

Pseudo › Apoc@lypse
Age › 18 ans
Multicomptes › Nope
Comment avez-vous connu le forum › PRD je crois
Crédits pour la fiche › Un peu partout sur Internet
Disponibilités ›  quotidienne
Code à remplir ›
Code:
[color=#DC143C][b]Chloé Grace Moretz[/b][/color] ➔ Kate Schneider

Blonde aux yeux bleus. Mes parents furent rassurés dès qu'ils furent sûrs. En effet, en tant qu'aryenne, j'avais d'avantage de chances de survie au sein du reich millénaire. Née dans la province de Hambourg, mes parents allaient bientôt pourtant se faire du souci pour moi. Dès ma sixième année, je commençais à dévier principalement vers les filles, ne fréquentant que peu de garçons. A l'époque, ça semblait normal à tout le monde, les petites filles et les petits garçons se mélangeant rarement, considérant "nuls" les représentants du sexe opposé. Cela dit, cela de changeait pas en grandissant, alors que j'en vins même à embrasser l'une de mes amies, même si à cet âge, je n'avais nullement conscience de l'attirance sexuelle. Quand mes parents l'apprirent, ils me punirent, me précisant qu'embrasser une fille était, pour une autre fille, passible de peine de mort, l'homosexualité étant une maladie contagieuse selon le régime nazi.  Pourtant je n'en faisais qu'à ma tête, je me rapprochais encore davantage de mon amie, qui me rendait ce que je lui donnais, jusqu'à ce qu'à l'âge de 15 ans, nous eûmes notre première relation sexuelle. Le lendemain, alors que je revenais la voir, je l'aperçus, emmenée par les SS. Lorsque je leur demandais le chef d'accusation, ce qu'ils me répondirent me répugna...

Homosexualité.

Je n'eus pas le choix que de les regarder l'emmener, car si j'avais insisté, j'aurais probablement été découverte. Ce fut la première vie humaine que je sacrifiais pour la mienne. Mais à juste raison, je n'aurais jamais pu la sauver. Elle fut exécutée, du moins je le supposais, tous ceux qui était arrêté pour différences ne réapparaissaient jamais. J'avais cependant plus d'un tour dans mon sac. Mon grand père était un vétéran de la seconde guerre mondiale, il avait combattu en Russie avant d'être blessé à Moscou, mettant un terme à sa carrière. Il avait toujours un pistolet avec lui. Je lui rendis donc visite en cachant ma véritable intention. Il aimait sa petite fille, il avait toujours pris soin de me choyer comme si sa vie en dépendait, mais je ne pouvais pas lui dire que je comptais tuer un nazi, lui-même étant farouchement membre du parti. Je profitais donc qu'il eut une envie pressante pour lui dérober son flingue qui traînait sur une étagère. L'air de rien, je lui avais ensuite annoncé que je devais partir.

Je me renseignais sur des hauts gradés nazis, essayais de trouver le moment le plus opportun pour en tuer un. N'ayant pas un fusil de sniper, je devais... eurêka ! Mon grand père était un nazi non? Il avait toujours des contacts avec l'armée malgré tout. J'espionnais donc mon grand père durant un moment, et je me rendis compte qu'un haut gradé lui rendait visite régulièrement. Hmmm... Je serais en plus couverte, tuer cet homme chez mon grand père, avec l'arme de mon grand père, le vieux serait condamné. C'était un mal nécessaire, et je mis mon plan à exécution pour venger mon amante. Papi ne le savait pas, mais j'étais cachée chez lui. Dans la cage d'escalier, j'observais leur discussion, attendant le bon moment pour tirer. J'étais juste au dessus des toilettes et justement, le haut-gradé -je ne connaissais rien aux grades de l'armée mais j'en déduisais de par son uniforme et ses décorations- venait par là. Dès qu'il fut assez proche, je tirai, touchant l'épaule. Une seconde balle vint se loger dans le crâne du nazi. évidemment, j'étais trop peu expérimentée pour avoir visé volontairement, mais depuis le vol de l'arme, je m'étais un peu entraînée. Je fuis par fenêtre tandis que mon grand-père appelait les secours. A mon grand bonheur, je ne fus pas arrêtée. Je n'en eus pas le temps, une semaine plus tard, l'apocalypse commença.

Des coups de feu, des avions de chasse l'un après l'autre, des explosions... La guerre? la guerre... Non, un massacre, quand je sortis, des gens couraient, poursuivis par d'autres personnes que l'armée abattait. Ces personnes mordaient et dévoraient ceux qui se faisaient attraper, mais semblaient différentes. Les soldats abattaient ceux qui se faisaient mordre. Je me sentais ridiculement sous-armée, avec le flingue volé à mon grand père que j'avais gardé.  Je décidais donc de suivre le mouvement et de fuir en direction de là où aucun zombie ne se trouvait. Car le mot était juste, des zombies. Avec bon nombre de personnes, je migrais donc vers l'est. Je passais de temps à autres à côté de camps de concentration et d'extermination, vides. C'était donc là qu'étaient envoyés les condamnés. C'est là que mon amie avait été envoyée...

Sur le chemin, je fis la connaissance d'un groupe d'une dizaine de personnes. nous croisâmes des chars abandonnés, lesquels nous servirent parfois à nous protéger des zombies, la nuit. mais le constat était accablant, nos stocks de nourriture déclinaient à vue d'oeil. Au final, durant une nuit, je dérobais le couteau de l'un de mes "partenaires de char" et la nuit suivante, tranchais la gorge de ces mêmes partenaires, qui étaient au nombre de trois, durant leur sommeil. Ce couteau, je ne m'en servirais pas comme d'une arme, sauf pour des moments comme celui ci, mais pour la cuisine. J'avais tellement faim que je pouvais manger n'importe quoi. Ainsi, je me surpris moi-même à dévorer ceux qui avaient partagé mon char, j'avais hésité, au départ. Etait-ce bien nécessaire? Je finis par me convaincre que oui. Je rangeai les morceaux de viande potables que je n'avais pas mangé ce coup-ci dans un sac, et parti en laissant le char ouvert. Les autres croiront que des zombies sont passés et ont fait un massacre dans le char.

Durant ces trois ans, je survécus seule, en évitant les zombies -surtout les hordes-, en pillant, tuant et continuant ma route vers l'est, j'arrivais finalement vers le Bangladesh, l'Inde, et un petit pays finalement, qui semblait regrouper bon nombre de survivants: Nomansland. Je décidais d'y aller, arme à la main, et boitant légèrement après m'être tordue la cheville en voulant échapper à une horde. La seule chose m'ayant sauvé la vie étant ma dégringolade sur une pente forestière ardue.


Comment envisage-t-il(elle) sa mort › Je ne pense pas à la mort. Pour moi, l'important c'est de survivre, je ne veux juste pas mourir dans l'estomac d'un prototype.
Réaction face à un Prototype › S'il n'y en a qu'un seul, je lui tire une balle entre les deux yeux, avant de lui écraser la tête du pied, ou alors de le décapiter simplement. S'il y en a toute une horde et que je suis accompagnée, les autres personnes servent d'appât. Je les blesse puis pendant que les prototypes se font un festin, je m'en vais.
Sa plus grande crainte › Être tuée.
Survivre seul(e) ou ensemble › Jusqu'à maintenant j'ai réussi en faisant les deux, en me séparant de ceux qui me suivaient, les laissant se faire dévorer pendant que je sauvais ma peau.
Anecdote › Je n'ai aucun regret à me nourrir d'autres humains si jamais je manque de nourriture. Pas mal d'animaux font ça non? Nous ne sommes plus que des animaux qui savent communiquer, après tout, donc si le cannibalisme peut me permettre de survivre, je n'hésite pas longtemps.
Alignement › Plutôt chaotique-mauvais, je ne crois plus en la civilisation, la collaboration et les alliances de circonstance peuvent toujours exister, mais la trahison aussi.
Spécialité › Depuis que j'ai volé ce flingue à mon grand père, je me spécialise pour les armes à feu, puis c'est pratique pour assommer les morts pour pouvoir les décapiter.
Environnement › J'ai passé plus de temps en forêt, là où les zombies sont moins nombreux. Mon arme à feu me permet de me défendre de nombre d'animaux sauvages, mais également de chasser. Bien sûr, je n'y ai pas toujours été, parfois je vais sur de vieilles routes ou autoroutes, dans des fermes ou des maisons, mais je prends soin d'éviter les hordes.
Débuts à Nomansland › Je viens d'arriver, l'histoire s'écrira d'elle-même.



Dernière édition par Kate Schneider le Lun 27 Juil - 16:45, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas


› backpack :
› santé :
70/100  (70/100)
› disponibilité en RP :

Voir le profil de l'utilisateur

avatar


HIGH LADY OF THE NIGHT COURT

› signaux envoyés : 557
› butin : 487
› âge : 24 ans
› localisation : terres désolées
› statut : #onchangedesujet


Message(#) Sujet: Re: K.S - To kill or to be killed Ven 24 Juil - 19:48

Apoc@lypse a écrit:
Liens souhaités › des amantes

Alors j'suis arrivée après la guerre pour ta demande de personnage mais ceci m'a interpellée



Bienvenue !
Il nous faudra un lien. Par contre pour amantes ça risque d'être compliqué mais rien n'est impossible. Bref, ne mettons pas la charrue avant les boeufs comme on dit... Bon courage pour ta fiche bb



I drag myself out of nightmares each morning
and find there’s no relief in waking

Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: K.S - To kill or to be killed Ven 24 Juil - 19:51

Merci et pas de soucis x) c'est pas obligatoire non plus :P
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: K.S - To kill or to be killed Ven 24 Juil - 20:04

WTF.. Bienvenue babydoll, ouais ça va être ton surnom à partir d'aujourd'hui, venant de moi du moins !
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: K.S - To kill or to be killed Ven 24 Juil - 20:07

Merci... Babydoll? WTF en effet x)
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: K.S - To kill or to be killed Ven 24 Juil - 21:25

Welcome here demoiselle
J'ai posté un peu tard sur ta fiche de demande de lien mais, si jamais une idée te viens. Je serai joignable à mon retour de vacances ! Bon courage pour ta fiche

À la moindre question, le staff est à ton entière disposition. :)
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: K.S - To kill or to be killed Ven 24 Juil - 21:48

Hellcome de façon officielle

Je vais réfléchir à ce que tu m'as proposé et je t'enverrai un MP !

Bon courage pour la rédaction de ta fiche et n'hésite pas si besoin
Revenir en haut Aller en bas


› backpack :
› santé :
70/100  (70/100)
› disponibilité en RP :

Voir le profil de l'utilisateur

avatar


HIGH LADY OF THE NIGHT COURT

› signaux envoyés : 557
› butin : 487
› âge : 24 ans
› localisation : terres désolées
› statut : #onchangedesujet


Message(#) Sujet: Re: K.S - To kill or to be killed Lun 27 Juil - 16:40

Re baby

Alors alors, tout d'abord attention aux petites fautes du genre : « poursuivis par d'autre personnes » ou aux majuscules/minuscules : « se faisaient mordre. je me sentais », « Au final, Durant une nuit »

Sinon, quand tu dis « Sur le chemin, nous croisâmes des chars abandonnés », tu parles de qui? Combien étaient-ils? Elle les connaissait? Dernier point, quand tu dis ça « Durant une nuit, je dérobais le couteau de l'un de mes "partenaires de char" et la nuit suivante, tranchais la gorge de ces mêmes partenaires, qui étaient au nombre de trois, durant leur sommeil. » J’aimerais bien en savoir un peu plus sur son état d’esprit à ce moment là… Est-ce que c’est une sanguinaire pure, ou bien, est-ce qu’elle a éprouvé des remords? Parce que j'imagine qu'elle ne mangeait pas d'êtres humains avant le début de l'épidémie, donc ça du lui faire un sacré choc quand même?

Sinon je n'ai rien à redire, j'aime beaucoup Kate, j'ai hâte de te lire en RP



I drag myself out of nightmares each morning
and find there’s no relief in waking

Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: K.S - To kill or to be killed Lun 27 Juil - 16:46

J'ai corrigé ça, mais je promets pas de pouvoir corriger toutes mes fautes de frappe à tous mes posts x)
Revenir en haut Aller en bas


› backpack :
› santé :
70/100  (70/100)
› disponibilité en RP :

Voir le profil de l'utilisateur

avatar


HIGH LADY OF THE NIGHT COURT

› signaux envoyés : 557
› butin : 487
› âge : 24 ans
› localisation : terres désolées
› statut : #onchangedesujet


Message(#) Sujet: Re: K.S - To kill or to be killed Lun 27 Juil - 16:49

Félicitations et bienvenue sur
No Rest for the Wicked

Félicitations, personnage validé

Haha ne t'inquiète pas ce n'est pas ce que je demande, et puis, moi aussi j'en fais sans m'en rendre compte. Ok, du coup pour moi c'est bon    Par contre je me suis permise d'éditer le nom de ta fiche parce qu'elles doivent être rangées par ordre alphabétique. Comment ça on est maniaque?


Pour bien démarrer

Maintenant que c'est fait, tu vas pouvoir rentrer dans le vif du sujet !
Tu peux dès à présent aller poster ta fiche de liens pour te faire des amis et des ennemis ! D'ailleurs, n'hésite pas à aller quémander des liens : aucune raison d'être timide, personne ne mord ici ! En fait si mais c'est bon quand même ! Tu trouveras ici de quoi faire une demande de logement, demander au besoin la création d'un lieu ou encore participer à la loterie RP ! Pour demander et dépenser tes points, tu dois te rendre ici. Bien sûr, tu peux aller créer un scénario.
Tu peux aussi venir t'amuser par ici : le flood et les jeux t'attendent !  

NOUS TE SOUHAITONS UN BON JEU PARMI NOUS !
   






I drag myself out of nightmares each morning
and find there’s no relief in waking

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: K.S - To kill or to be killed

Revenir en haut Aller en bas
 

K.S - To kill or to be killed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Rest for the Wicked :: To tell the story :: Registration time :: Barely in-