Partagez | .
 
J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars".
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage





Invité

Invité


Message(#) Sujet: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Dim 19 Juil - 23:15


Jensen Alexander Hodgkin
"Oups alors, mon doigt à glissé !"


PERSONNAGE

Age › 34 ans et bien assez vieux !
Lieu de naissance › Irlande.
Nationalité ›  Irlandaise et un peu Australienne.
Famille › Je suis orphelin, j'ai été adopté à l'âge de deux ans par un couple d'Américain qui vivait en Irlande à l'époque. Une famille bien sympa, avec pas mal de fric. Ils pouvaient pas avoir de gosse alors je suis là et cela leurs suffisaient.
Statut amoureux › Célibataire mais pas insensible à une belle blonde complètement folle.
Occupation › Autrefois, j'étais pilote de rafale et pendant cette fichue apocalypse, je suis le motard solitaire qui aime faire suer son monde et aime bien dépouiller les sales types et les groupes qui ont aucune chance.
Groupe › Bad To The Bone
RPLAYER

Pseudo › Liraco
Age › 19 micro bougies.
Multicomptes › Pas encore haha
Comment avez-vous connu le forum › Sur PRD quand il était encore un projet
Crédits pour la fiche › tumblr
Disponibilités ›  Tous les jours, vous en aurez marre à force niak.
Code à remplir ›
Code:
[color=#DC143C][b]Chris Pratt[/b][/color] ➔ Jensen A. Hodgkin

Dublin, 1985.
Un couple dans une petite ruelle de la Capitale Irlandaise avançait d'un pas décidé en direction d'une bâtisse datant des années 1800 environ. Un bâtiment magnifique qui était maintenant utilisé pour orphelinat.Un lieu idéal qui recueillait en nombres des enfants qui chaque année, arrivaient toujours trop nombreux avec la guerre qui avait éclaté au Royaume-Uni qui avait aussi longtemps que possible, résisté aux assauts des Allemands, laissant donc trop d'enfants sans parents, sans père. Ce couple c'était bien décidé, voilà des nuits entières passées dans leur petite propriété surplombant les plaines du Golf de Muir Eireann. Une femme, professeur de littérature étrangère, un homme, colonel dans l'armée de l'air. Une vie plutôt parfaite pour ce couple qui possédaient un bon capital pour vivre au moins deux fois sans jamais avoir à se soucier du lendemain. Une vie qui ne les a cependant pas aimés tant que cela, puisque la femme, portant le doux nom de Ethna, était malheureusement infertile. Bien de nombreuses fois elle avait essayé sans succès avec son mari, Gordon.     Leur décision fut donc claire et l'adoption fut le plus recommandée pour ce couple qui approchait déjà grandement de la cinquantaine, sans savoir ce qu'adviendrait leurs origines sans enfant. "Bienvenue, bienvenue. Nous vous attendions. Nous espérons que vous avez fait bonne route. Les garçons sont actuellement dehors à jouer et les jeunes filles sont à un cours de dessin, nous vous laissons totalement libre de vous promener ici et de faire votre choix dirons-nous.". Oui, les enfants ici présents n'étaient que pur vente, que pur objet pour cet orphelinat. Des bouches de plus à nourrir, des problèmes. Mais bref. Ce couple passa bien une demi-journée dans cet établissement, leur dévolue se porta sur ce mignon petit rouquin de trois ans, qui était déjà plein de vie et plein de malice. Le courant semblait plutôt bien passé entre les deux adultes et le garçonnet.
"C'est lui, on veut qu'il soit notre fils. Jensen sera notre fils."



San Diego, 1995.
Jensen a 20 ans. Lui et sa petite famille bourgeoise, qui l'avait  donc bien adopté dans cet orphelinat Irlandais, ont décidés de partir pour l'Amérique dans les années 90, quand il était adolescent. Pourquoi ? Et bien tout simplement car son père a été muté dans le pays, maintenant débarrassé de la pression allemande que subissait les USA depuis pas mal de temps déjà. Bien contre ces histoires de Reich et ayant participé à la guerre de 1943 pour protéger l'Angleterre de l'envahisseur, il ne les portais en aucun cas ce pays et ses idéaux dans le coeur ce qu'il avait finalement inculqué à son fils. Une nouvelle vie plutôt sympathique pour Jensen qui grandissait dans la stabilité d'une bonne famille bien qu'il était un peu le fils à papa vis-à-vis de ses camarades. Mais son caractère le mettais vite dans la classe des petits rebelles de services, il s'attirait vite les ennuis et tous le comprendront bien vite. On ne peut pas dire qu'il était une mauvaise personne ,mais d'être dans un climat aussi stable et bon ,qu'il était presque dans l'obligation de se chercher un peu. Bien que ses derniers lui avaient avoué, assez jeune,qu'il avait été adopté, c'est peut-être ça qui le faisait un peu divagué, un peu tester ses limites sans doute. Mais cela ne faisait que commencer car sans que personne ne puisse le prévoir, toute sa vie allait être un véritable parcours du combattant mais surtout une véritable histoire carambolesque et insensé. Du haut de ses vingt-ans, Jensen avait déjà tout testé : Drogue, vol dans des petits commerces de ville, cambriolage et des petits délits en tout genre, bon. On n'ira pas jusqu'à dire qu'il est un tueur, non. Il ne faisait pas de mal aux gens, hormis les sales personnes qui font du mal à des gens bien. Il détestait l'injustice et se prenait  un peupour un  justicier à sa façon...Oui, à sa façon. Bye-bye ses comics, bonjour la réalité. Il n'avait aucun super-pouvoir comme Spiderman ou bien Hulk, il était juste lui avec sa langue bien pendu et ses manières à deux francs. Pourtant, il n'était pas mauvais dans sa scolarité, il était même assez doué dans les domaines ou il voulait bien accorder de l'importance. Lui, son rêve, c'était de faire l'armée. Il pensait que c'était de l'amusement sans doute, de tirer dans l'tas dans des pays en guerre. Et puis, grâce à son père d'adoption, il allait même pouvoir réaliser un rêve de gamin, conduire des avions de chasse. Ouais, il adorait la sensation de voler à toute allure, d'avoir entre ses doigts la vie de centaines de personnes, cela l'excitait bien plus d'une branlette par un mannequin. Toutefois, bien que sa situation était stable avec un boulot quand même plus qu'appréciable, il ne pouvait pas s'empêcher de faire des conneries. Oui, il adorait passer ses soirées au bar car il savait qu'il y aurait toujours de l'animation. Il s'est retrouvé bien plus d'une fois avec un œil esquinté, des bleus, des blessures et des trucs cassés, mais cela n'a jamais terni sa volonté d'y aller. C'est d'ailleurs là-bas qu'il y fait la connaissance de Sarah, une belle jeune demoiselle qui, se faisait emmerder sur le parking par des types douteux, comme il y en avait beaucoup par ici. Il avait eut l'héroïsme et le courage de lui venir en aide même s'il s'était prit la branlé de sa vie. Mais au final, un lien quand même assez fort était né entre eux. Pour la vie ? À vous de voir.


Arizona State Prison, 2004.
Et voilà, les super aventures de Monsieur Hodgkin se sont finies à l'âge de 28 ans. Il fut donc emprisonné pour complicité de meurtre ( car oui, ces hommes ne sont pas roses), vente illégale et bien quelques autres petits chefs d'accusation, assez mineurs en comparaison de ses collègues. Ses parents pas très fiers de lui avaient pourtant tentés de le faire revenir à la raison mais il décida de partir pour l'Arizona et voyager un peu, le sac sous l'épaule. Il quitta aussi Sarah en lui disant de l'attendre, il avait besoin d'air. Oui, un besoin d'air qui lui coûtera pas mal. Il s'était mis dans des merdes pas possibles là-bas, tombant sur des gangs en tous genre, devenant biker. Oui, biker. Il faisait donc partie d'un gros gang qui sévissait dans la région d'Arizona, proche de Phoenix et c'est retapé une vie assez désinvolte et surtout d'irresponsabilité pure. Toutefois, il revint comme promis auprès de sa famille, en 2003. Mais pas bien longtemps puisqu'il avait des obligations auprès du gang en question...Enfin, il aurait mieux fait de ne jamais y retourner, car à peine revenu auprès d'eux, que les flics les avaient coincés dans un course-poursuite assez mémorable. Il fut donc emprisonné pour complicité de meurtre ( car oui, ces hommes ne sont pas roses), vente illégale et bien quelques autres petits chefs d'accusation, assez mineurs en comparaison de ses collègues. Mais voilà. Il avait d'ailleurs des visites assez cinglantes de ses parents, son père le déshérita d'ailleurs et ne veux plus jamais le voir. Sa mère était vraiment couverte de chagrin, ne comprenant pas pourquoi il avait fait un truc pareil. Mais le pire fut la visite de Sarah. Elle était magnifique ce jour, quand elle est venue le voir. Elle n'était pas seule apparemment, son père, dont Jensen et lui ne s'entendait pas du tout à l'époque, l'avait accompagné mais n'avait pas désiré le voir.Sarah semblait assez froide avec lui, elle semblait sur le point d'annoncer quelque chose d'important et refusait qu'il la touche."Je suis enceinte, Jensen." Cette déclaration eue pas l'effet escompté, cela aurait peut-être été plus simple pour elle. Jensen était ravie de le savoir. Vraiment. Mais malheureusement la suite de ses paroles ne le firent plus sourire." Mais je quitte le pays, mon père veut partir dés demain, il veut que je sois loin de toi, et on doit quitter de toute manière le pays. Je suis désolée." Et elle était partie sur ses mots, alors qu'il hurlait comme un forcené pour la raisonner et insultait son père qui semblait bien content de son coup.




Peach Spring fin 2014.
De la prison, encore de la prison. Jamais n'en verra-t-il le jour ?  Il avait morflé dans la prison, entre les crétins qui lui cherchaient des poux, ses ex-collègues du gang qui ne lui faisait pas de cadeau non plus, et la voracité d'une blonde assez folle qui le malmenait. Bref, rien de bien fameux en somme. Mais il faut croire que la chance avait tournée car en cette fin 2014, un grand coup faisait donc parler de la prison, d'eux. En effet, le gros cartel de drogue du coin a fait explosé l'aile Est de la prison, laissant la possibilité aux prisonniers de s'enfuir.Il n'avait pas réellement besoin qu'on le pousse plus longtemps et partait donc de son côté à toute jambe, allant donc jusqu'à la petite ville de Peach Spring, où se trouve un aéroport. Oui, il savait qu'il avait une chance, une seule. Il n'était pas celui qui est le plus recherché et d'ailleurs. C'est qu'un type qui c'était trouvé là au mauvais moment. Il avait donc vite rejoint Canyon Airport West, le seul aéroport où il était sûr de ne pas se faire attraper, puisqu'il se trouvait sur une réserve indienne et bien sûr, les autorités sont bien plus penchées sur les gros aéroports comme Phoenix. Il arriva donc à grimper dans un avion de scientifiques mais qui sans le savoir, sont en destination de Nomansland...


Nomansland, Décharge automobile, début 2015 .
Un an qu'il devait subir ce pays merdique, qui bien malgré les problèmes qui s'y incombaient, les paysages étaient agréables et l'alcool à la décharge était plutôt délectable. Tout n'avait aucun sens ici, entre ce barrage qui faisait vivre des SS fanatiques dont il avait pu le voir de ses propres yeux car oui, l'avion avec les personnes venant dans ce pays, étaient les fanatiques qui voulaient le retour du Reich, ou une connerie comme ça. En bref, il ne savait toujours pas comment il avait pu s'en sortir sans trop de blessures, car oui, il avait vite été repéré en sortant de l'avion. Il avait bien manqué de se prendre une balle en pleine tête mais heureusement que ses années à l'armée l'ont aidées.      Les prototypes. Des créatures qui autrefois, étaient comme eux. Il n'en revenait pas en croisant l'un d'eux, en sortant de la piste d'atterrissage du barrage. Il pensait que la personne était encore en vie mais non. Ce fut le premier et le dernier à l'avoir approché d'aussi prêt. Vraiment. Qu'en pensait-il ? Rien. Il en pensait rien. Il essayait de pas trop y penser et de se dire qu'il trouverait forcément un moyen de partir d'ici ou de se sauver le cul comme il faisait toujours. Un an, qu'il survivait seul. Un an qu'il pillait et volait les plus salauds. Un an qu'il venait s'abreuver dans cet endroit où enfin, il avait réussi à trouver une place, car on entre pas comme ça à la décharge. Un an qu'il se tapait quelques prostituées pour se rappeler un peu les bons plaisirs de la vie. Un an qu'il songeait à sa vie d'antan et combien il aimerait y retourner



Comment envisage-t-il(elle) sa mort › Moi ? Mourir ? Et puis quoi encore ! J'ai pas envie de claquer, même pas j'y pense ! Si on commence à penser à sa mort, cela veut dire qu'on se sent perdu et surtout sur le chemin de la faucheuse, alors je n'y pense pas. Je mourrais comme je devrais mourir, comme le destin le décidera et puis c'est tout. Je ne suis pas du genre à me tourner l'esprit trois cent sept ans par jours en me disant : "Bordel, mais comment je vais mourir ? Est-ce que je vais souffrir, mourir dans mon sommeil ou bouffé par ces créatures ?"
Réaction face à un Prototype › Franchement ? C'est jamais simple de se dire : " Ouais t'imagines ? C'est peut-être ta mère-là ! Que tu exploses la tête au sol pour la couper, ou celle de ton voisin adoré ou d'une collègue de boulot ". Ce n'est vraiment pas simple tout ça mais si on ne le fait pas, on finira comme eux et je compte bien me barrer d'ici en vie. Au début j'essayais de les contourner tout ça, mais quand on est dans un traquenard, dans une impasse... on n'a pas vraiment le choix que de les tuer. C'est soit eux ou moi. Alors le choix c'est vite fait.
Sa plus grande crainte ›Pour faire simple, pas grand chose. J'ai perdu déjà ma famille, mes amis, mes collègues donc honnêtement, cela ne risque pas d'être en rapport avec. Je n'ai pas spécialement peur des prototypes, ni même de mourir bien que cela m'emmerderais assez de mourir ici. Ma plus grande crainte c'est d'être peut-être dans le contexte actuel de rester coincé dans ce pays merdique, qui craint carrément. J'ai entendu bien des trucs bizarres dont j'espère que ce n'est que des rumeurs. Ma seconde grande crainte s'est franchement arrivée à la fin de ma vie sans avoir réussi à faire quelque chose de bien dans cette dernière. Ouais, j'ai beau être un connard de service, un abruti de première, j'ai pas toujours été comme ça et je peux être quelqu'un de bien.
Survivre seul(e) ou ensemble › Bien qu'on dîse que la force c'est le groupe, moi je pense qu'en vue de ce qui se passe ici, il vaut mieux être seul que mal accompagné. Bah quoi ? Quand on voit les plus mesquins et les plus cruels tuer des pauvres groupes sans défense pour quelques vivres c'est assez... Ridicule. Ouais, moi je suis plus du genre à piller que tuer, car mon ancien rôle de militaire veut que j'ai quand même des principes. Mais je ne suis pas pour autant le gentil, j'ai été en prison après tout ! Alors c'est bien parce qu'il y avait une raison ! Donc ouais, je préfère être seul et ne compter que sur moi pour survivre et je ne m'en sors pas trop mal.
Anecdote › Je suis le genre de mec qu'adore raconter des conneries, c'est souvent pour ça que je finis avec un coquard ou deux, car je raconte souvent des blagues que les gens n'apprécient pas. Je suis quelqu'un qu'aime bien rire donc forcément quand je me paye la tête de quelqu'un , c'est jamais vraiment apprécié. Pendant un entraînement de rafale, j'ai percuté une saloperie de colonie d'oiseau, j'ai failli perdre le contrôle du truc tant j'avais eu les jetons sur le coup. Depuis ce jour, on c'est toujours bien foutu de moi. J'ai aussi un enfant, quelque part dans ce monde. Du moins apparemment car l'une des femmes que j'ai fréquentées dans le passé est tombée enceinte avant que j'aille en prison et comme sa famille de bourge ne pouvait pas me voir, ils l'ont envoyé dans un autre pays. Donc je suis père sans trop le savoir. J'ai aussi le symptôme d'allodynie, qui veut dire que quand on me touche le cou, même une simple caresse, j'aurais mal, ayant un problème depuis mon enfance avec mes nerfs cervicaux.
Alignement › Chaotique neutre. Je ne suis pas un gars franchement cool ,je m'arrange toujours pour piquer ou voler aux gens de la bouffe, des réserves de médoc's, des munitions et des choses comme ça. J'ai pas trop de scrupule on va dire, hormis quand il y a des enfants, cela me fais quand même suer de voir des gosses dans cette apocalypse et je prends vite pitié. Mais pas de pitié pour les autres vagabonds surtout quand leurs têtes ne me reviennent pas.
Spécialité › Pour ma part, c'est plutôt l'arme à feu. J'ai déjà suivi des entraînements avec l'armée donc je suis pas mal déjà expert avec. J'aime particulièrement les fusils d'assaut, mais également les petits calibres discret à transporter mais qui tape fort. J'ai vaguement tenté les armes types arbalètes mais c'est vraiment chiant pour se trouver des flèches et l'entretien est assez rigoureux. Je préfère mes bonnes armes à feu qui me tiennent depuis longtemps. Je me démerde aussi au corps-à-corps, à force de me battre dans les bars et en prison. J'ai un bon crochet du gauche apparemment. Pis pour tuer un prototype faut bien faire du corps-à-corps généralement...
Environnement › Ma vie, je l'ai passé sur une île alors honnêtement, vous pensez que mon environnement c'est le plus quoi ? La mer évidemment. Je sais parfaitement me démerder prêt de la mer, faire un radeau, trouver de la nourriture, tout ça. Je sais grâce à ma vie en Irlande et au petit tour quotidien sur le bâteau de pêche du vieux, l'père de mon père adoptif quoi.
Débuts à Nomansland › Alors franchement, que du pif. Je ne pensais vraiment pas finir dans un tel pays pourrie. En gros, pour être bref, j'étais en prison. Ouais bon, c'est pas classe mais tant pis. Y'a des gars qui ont fait pété la prison je sais pas trop comment et dans le principe je m'en fou. Et bah j'ai pas attendu qu'on me tende la main pour sortir, et j'ai donc filé à l'aéroport pour me casser le plus vite possible. J'ai en chemin pris soin quand même de me changer et faire genre que voilà. Je serais de toute façon pas forcément recherché j'ai rien fais de bien grave pour avoir fini ici à contrario de ces types. Donc j'ai pris en douce un avion en me fourrant dans la soutte et hop ! Mais j'ai pas pris un avion avec une destination des plus glorieuses, et ouais. Du coup me voilà à Nomansland. J'avais déjà vaguement entendu parlé de ce pays mais bon. Rien de bien concrêt.



Dernière édition par Jensen A. Hodgkin le Mar 28 Juil - 16:19, édité 52 fois
Revenir en haut Aller en bas


› backpack :
› santé :
70/100  (70/100)
› disponibilité en RP :

Voir le profil de l'utilisateur

avatar


HIGH LADY OF THE NIGHT COURT

› signaux envoyés : 557
› butin : 487
› âge : 24 ans
› localisation : terres désolées
› statut : #onchangedesujet


Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Lun 20 Juil - 9:24

BIenvenueeeeeeeee

Ravie que tu te sois inscrite si vite
Si tu as la moindre question, harcèle-moi !



I drag myself out of nightmares each morning
and find there’s no relief in waking



Dernière édition par Shea Harrington le Lun 20 Juil - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Lun 20 Juil - 9:34

Hellcome chez les cinglés

Je trouve l'idée de faire un tel personnage avec la bouille de Pratt parfaite

Hâte de lire la suite et bon courage pour la rédaction !

Je plussoie Shea, si besoin nous sommes là
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Lun 20 Juil - 9:56

Merci à vous deux !
Shea : Allyyyyciaaa :bave:. J'étais super inspiré et j'avais eu le temps de cogité sur le perso donc voilà xD. Pour le moment j'ai bien compris toute les annexes j'ai pas trop de questions mais j'hésite pas juré ;).

Hannibal : Merci héhé. Ah bah Pratt est tellement classe pour faire des perso un peu déluré , j'étais obligé ;)
Quel pseudo que tu as toi en tout cas, je love !
J'hésiterais pas pour les questions thanks !
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Lun 20 Juil - 10:29

Welcome here beau gosse
Je t'ai vu t'inscrire hier,  mais comment dire j'étais morte de fatigue : on vous a attendu toute la soirée bande de délurés !  
Excellent choix de groupe,  évidemment
Si tu as la moindre question,  le staff est là pour ça.  Les mps c'est la viiie !

Bonne rédaction


Dernière édition par R. Taylor Harper le Lun 20 Juil - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Lun 20 Juil - 12:35

Merci belle Taylor, ah désolée j'avais pas vue avant, sinon je serais venue plus tôt héhé.
Aucun soucis, je te harcèlerais de message si tel et ton envie mouahaha.
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Lun 20 Juil - 17:12

Je connais ma première victime...

Bienvenue lascar !
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Lun 20 Juil - 18:06

Pourquoi tant de haine ?! xD.
Merci copain chaotique
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Ven 24 Juil - 10:20

Me voilà donc

Alors, alors, il y a encore quelques fautes auxquelles il faudra que tu fasses attention : des "à" à la place de "a" (je te l'ai mis dans la citation plus bas d'ailleurs), des conjugaisons pluriel alors que c'est du singulier. Il faut aussi que tu fasses attention sur la concordance des temps : tu écris au présent, puis tu passes à l'imparfait et au futur et du coup on s'y perd un peu, donc faudra montrer un peu de vigilance là-dessus

Le personnage en lui-même est intéressant : orphelin, adopté par une famille riche qui se cherche par la suite et qui fait des conneries puis trouve une rédemption dans l'armée mais replonge. J'ai bien aimé qu'il termine en prison, ça rend l'histoire davantage réaliste. Après, l'évasion, pourquoi pas ? Ceci dit, je me demande quand même pourquoi lui n'était pas recherché alors qu'il avait quand même de nombreux chefs d'accusation à son encontre  Sinon, tu ne parles pas du tout du Reich ni de l'Axe. Enfin, tu cites cela très brièvement dans ton dernier paragraphe mais cela s'arrête là.

Citation :
Lui et sa petite famille bourgeoise, qui a donc bien adopté le petit dans ce orphelinat Irlandais, à décidé de partir pour l'Amérique dans les années 90, quand il était adolescent. Pourquoi ? Et bien tout simplement une envie de changer d'air, une opportunité pour le travail de Monsieur Hodgkin.

Là par exemple, cela ne colle pas. Il faut prendre en compte ce qui se passait mondialement. Il serait davantage crédible de faire partir Jensen et sa famille dans les années 90 parce que l'Allemagne a décidé d'abandonner le territoire des USA et du coup, cela leur offre la possibilité de se défaire complètement de l'Axe et du contrôle qu'a l'Allemagne sur l'Europe, Irlande y compris.

Voilà, voilà Une dernière relecture pour les fautes et un léger remaniement de l'histoire en prenant bien en compte la chronologie et l'histoire du forum et tu pourras aller zigouiller des prototypes
Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Mar 28 Juil - 16:16

Félicitations et bienvenue sur
No Rest for the Wicked

Félicitations, personnage validé

Merci pour les modifications ! Il y a juste une petite chose à modifier : le barrage est le repère des SS, pas des scientifiques Je te fais confiance pour faire attention aux petites fautes en jeu mon chaton Allez, file


Pour bien démarrer

Maintenant que c'est fait, tu vas pouvoir rentrer dans le vif du sujet !
Tu peux dès à présent aller poster ta fiche de liens pour te faire des amis et des ennemis ! D'ailleurs, n'hésite pas à aller quémander des liens : aucune raison d'être timide, personne ne mord ici ! En fait si mais c'est bon quand même ! Tu trouveras ici de quoi faire une demande de logement, demander au besoin la création d'un lieu ou encore participer à la loterie RP ! Pour demander et dépenser tes points, tu dois te rendre ici. Bien sûr, tu peux aller créer un scénario.
Tu peux aussi venir t'amuser par ici : le flood et les jeux t'attendent !

NOUS TE SOUHAITONS UN BON JEU PARMI NOUS !



Revenir en haut Aller en bas





Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars". Mar 28 Juil - 16:18

Oups, je modifie de suite chef xD.
Thanks you !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars".

Revenir en haut Aller en bas
 

J.A.H - "Ta vue ta tête ? On dirait que t'a vue un revenant mon gars".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Rest for the Wicked :: To tell the story :: Registration time :: Barely in-