Partagez | .
 
lc ~ When you care about people, hurt can be in the package.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage





Invité

Invité


Message(#) Sujet: lc ~ When you care about people, hurt can be in the package. Mar 16 Juin - 13:42


LYLWENN COLLINS
The longer they're out there, the more they become what they really are.


PERSONNAGE

Age › Vingt-quatre ans.
Lieu de naissance › Dublin, Irlande.
Nationalité › Irlandaise.
Famille › Elle a eu une vie parfaite. Son père était ambassadeur d'Irlande en Inde, la famille ne manquant bien sur pas d'argent. Elle a voyagé aux quatre coins de la Terre grâce à cette place de choix. Quant à sa mère, elle était traductrice et travaillait chez elle. Dévouée, elle passait énormément de temps à s'occuper de sa fille unique. Ils sont tous deux décédés aujourd'hui. Son père fut tué rapidement d'une balle dans la tête. Elle n'a jamais trop su par qui ni pourquoi, mais sa place de politicien faisait de lui une des premières victimes de l'anarchie. Quant à sa mère, elle perdit la vie en cours de fuite, dévorée par un Prototype. Elle n'était pas avec Lylwenn quand cela s'est produit, c'est le fiancé de cette dernière qui lui a appris la mort de sa mère.
Statut amoureux › Elle avait un fiancé avant. Mais elle ignore ce qu'il est devenu. Ils se sont perdus de vue peu de temps après que tout bascule. Elle l'a cherché puis elle a fini par abandonner pour se consacrer à sa survie. Vivre, voilà tout ce qu'elle voulait.  
Occupation › Elle suivait des études de droit où elle excellait par ailleurs avant que tout cela ne commence.
Groupe › Freedom's Hope.
RPLAYER

Pseudo › Anya.
Age › Presque 21 ans (suis graaaaande).
Multicomptes › Pas encore.
Comment avez-vous connu le forum › Bazzart, of course.
Crédits pour la fiche › Écrire ici.
Disponibilités ›  4/7 environ !
Code à remplir ›
Code:
[color=#DC143C][b]EMMA WATSON[/b][/color] ➔ LYLWENN COLLINS

« Lylwenn, reviens ici ! » La petite fille riait aux éclats, ses cheveux légèrement roux brillant à la lumière du soleil. Son père, mi-agacé, mi-joueur lui courrait après en tentant de la rattraper. Mais c'était une petite fille vive et du haut de ses huit ans elle était plus rapide que son père. Andrea regardait son époux et sa fille se chamailler et elle ne pouvait s'empêcher d'avoir un sourire amusé au coin des lèvres malgré le comportement quelque peu capricieux et borné de son enfant. Ils avaient pour habitude de passer le dimanche dans ce parc et tout les dimanche c'était la même chose : Lylwenn refusait de rentrer. Qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il neige, elle voulait absolument rester dehors à courir et à s'imaginer des histoires. Elle avait une imagination débordante et étant plutôt solitaire, elle avait appris à jouer seule. Ses parents ne s'étaient jamais inquiétés de ses amis imaginaires et de sa manière de parler seule dans la chambre ou lorsqu'elle jouait dans le jardin. Ils savaient que c'était son caractère, qu'elle était ainsi et ils l'acceptaient. Elle était leur petite fille innocente, intelligente bien que parfois mesquine. Elle était tout ce qu'ils avaient. Andrea avait arrêté ses études et abandonné son rêve de devenir professeur de littérature à l'université lorsqu'elle s'est rendue compte de la chance qu'elle avait d'avoir ce bébé.Elle était née pour être mère.  Elle était si douce et si tendre.  James, quant à lui, devenu ambassadeur d'Irlande, subsistait aux besoins de la famille. Le métier de diplomate lui collait à la peau. Rigoureux et droit, il exerçait son poste du mieux qu'il pouvait. C'est ainsi que grandit Lylwenn. Une famille comme une autre, en somme. La seule différence est qu'elle vécu dans pas moins de dix pays différents au cours de sa vie. Avant que tout ne commence.

Pour un meilleur classement, le début de votre fiche devra comporter vos initiales. Il vous est demandé de remplir les champs qui sont les mêmes que sur les profils car nous vous offrons la possibilité d'approfondir votre choix. Par exemple, comment se fait-il que votre personnage ait pour spécialité telle ou telle défense, ou qu'il se comporte vis-à-vis de tel ou tel alignement. L'occupation sous-entend la profession ou les études exercées avant l'épidémie zombie, et l'anecdote est libre chronologiquement. Vous pouvez commencer votre fiche. Bon courage and have fun !

La fiche est capitale, c'est ici que vous ferez vos preuves. Vous avez le choix pour la décoration, les gifs, et tout autre support, sont autorisés. Vous pouvez nous la présenter de façon séparée en histoire et caractère, ou sous forme de RP, en journal intime, en suite d'anecdotes. N'oubliez pas de raconter votre opinion sur l'état du monde tel qu'il est décrit sur le forum, de l'épidémie, des espoirs et/ou désespoirs de votre personnage, etc. Vous devrez aussi expliquer comment et pourquoi il se trouve à Nomansland, même s'il vient d'un autre pays existant réellement. Vous pouvez utiliser tout le nécessaire à la présentation de votre fiche, vous êtes libres : gifs, extraits de chansons, etc.  Le tout devra faire au minimum 1000 mots. N'oubliez pas d'être précis sur les autres facettes de votre personnage si vous choisissez de ne raconter qu'une période de sa vie car on veut et on doit tout savoir.  N'oubliez pas non plus de prendre en compte la chronologie historique pour développer votre personnage. Enfin, relisez-vous afin de vérifier votre orthographe et grammaire avant de venir recenser votre fiche terminée.


Comment envisage-tu ta mort › J'ai peur de mourir. De disparaître froidement de la surface de la Terre. Même si la vie ici est purement et simplement survie, j'ai envie de vivre. Alors ma mort, j'évite de me l'imaginer. Cependant, si je devais choisir, je préférerai quelque chose de calme et de serein. Une mort naturelle, ou peut-être dans mon sommeil, sans que je ne m'en rende vraiment compte. Mais aujourd'hui ce genre de départ est impossible. Alors je fais tout pour ne pas être tuée aussi cruellement.
Ta réaction face à un Prototype › Je fuis, je me cache, je retiens ma respiration. Bref, vous l'aurez compris je ne l'affronte sous aucun prétexte ! J'ai un couteau dans ma poche que je sors rarement, si ce n'est pour me nourrir.
Ta plus grande crainte › Devoir me battre. Je suis nulle, complètement nulle pour le combat. Je n'ai jamais appris et je n'ai ni la force, ni la rapidité, ni l'agilité pour être un bon combattant, que ce soit contre ces choses ou contre un être humain.
Survivre seul ou ensemble › Ensemble. Je ne peux pas survivre seule, qu'on se le dise. Car je ne sais pas me défendre. J'ai donc rencontré Stan et Ekaterina sur ma route. Depuis je survis avec eux. Enfin, ils me protègent et je tente de faire de mon mieux pour ne pas trop être un boulet pour eux.
Anecdote › Aussi étrange que cela puisse paraître, j'ai déjà sauvé une vie. Celle de Sansa, une jolie blonde débrouillarde qui pourtant s'était mise en fâcheuse posture. Depuis elle et son frère me doivent une fière chandelle et c'est grâce à eux que j'ai pu vivre jusqu'à présent.
Alignement › Neutre bon. Je ne suis pas courageuse, même complètement pétrifiée et tétanisée par la peur, incapable de me battre. Néanmoins, je n'en suis pas pour autant quelqu'un de mauvais et je ne supporterai pas de faire du mal. Moi je suis les règles qu'on me dicte. Si on me dit de courir, je cours, si je dois me cacher, je me cache. Ce n'est pas moi qui ai les clés de ma propre survie.
Spécialité › La dissimulation, se cacher, se fondre dans le décor, faire le moins de bruit possible, c'est ça ma spécialité. Je suis aussi fugace qu'une ombre et je suis capable de me cacher à peu près n'importe où. Ma tendance à la peur me pousse à devenir de plus en plus ingénieuse.
Environnement › Urbain. Nous nous déplaçons seulement si nous sommes obligés pour le moment. Nous ne savons pas vraiment où partir. Puis pourquoi faire? Il parait que c'est partout pareil. On cherche un moyen de monter quelque chose de plus stable, plus longtemps, avec d'autres personnes. Mais pour le moment, tout a échoué.
Débuts à Nomansland › Ce fut difficile et laborieux. Enfin, ce n'est pas comme si depuis la vie était plus simple et paisible, mais depuis que je suis sous la protection de Sansa et son frère mes chances de survie augmentent. Pendant longtemps, après avoir perdu tout ce que j'avais, j'ai erré désespérément et si je suis en vie c'est tout d'abord parce que j'ai eu énormément de chances. Je me suis cachée pendant des semaines dans un immeuble délabré, priant pour que personne ne vienne. Jusqu'à ce que cela arrive et que je sois obligée de fuir. Et ainsi de suite jusqu'au fameux jour où j'ai rencontré mes protecteurs.

Revenir en haut Aller en bas
 

lc ~ When you care about people, hurt can be in the package.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Rest for the Wicked :: To tell the story :: Registration time :: Barely in-